Résultats obtenus pour la question de recherche visant à identifier les points faibles en matière de pratiques de formation documentaire

Résultats obtenus pour la question de recherche visant à identifier les points faibles en matière de pratiques de formation documentaire

La question de recherche et la sous-question visant à identifier les points faibles en matière de pratiques de formation documentaire étaient formulées comme suit:

Quels sont les principaux points faibles (opportunités d’amélioration) du réseau de l’Université du Québec en matière de pratiques de formation documentaire?

-Quels sont les points faibles jugés les plus importants?

-Quelles sont les causes, classées selon leur degré d’importance, des points faibles jugés les plus importants?

 

Afin de répondre à ces questions de recherche, le comité de travail avait pour tâche d’analyser les rapports des cercles de qualité de manière à identifier les points faibles à l’échelle du réseau et à les ordonner selon leur degré de magnitude. Parmi tous les points faibles identifiés, on en retrouvait de 2 à 6, selon l’établissement. La mise en priorité des points faibles identifiés a été effectuée à l’aide de la même technique que celle utilisée pour la mise en priorité des forces, soit la méthode de Blake et Mouton (Haute Autorité de santé, 2000). En raison de la variation du nombre de forces et de points faibles identifiés, les valeurs pondérées accordées aux forces et celles accordées aux points faibles ne peuvent être comparées entre elles sur la base de leur nombre. Seul l’ordre de grandeur des valeurs attribuées aux forces et aux points faibles a été utilisé afin de les classifier par ordre d’importance. Le tableau 62 illustre le nombre de points faibles identifiés par chacun des cercles de qualité ainsi que les valeurs pondérées qui furent attribuées dans chacun des cas.

 

Tableau 62: Valeurs pondérées attribuées aux points faibles identifiés par chacun des cercles de qualité

Valeurs pondérées des points faibles

Note: L’ordre d’apparition des cercles de qualité a été établi sur la base du nombre de points faibles identifiés au sein de leur établissement.

 

Une fois les valeurs attribuées à chacun des points faibles identifiés, ces derniers ont été regroupés sémantiquement par le comité de travail, créant ainsi des catégories. Ces catégories ont ensuite été ordonnées en fonction de la somme des valeurs attribuées à chacun des points faibles regroupés dans une catégorie. Les catégories de points faibles identifiées à l’échelle du réseau et mises en priorité par le comité de travail sont présentées à la figure 21.

 

Catégories de points faibles

Figure 21: Catégories de points faibles identifiés dans le réseau de l'Université du Québec ordonnées selon leur valeur pondérée

 

Les points faibles Collaboration (37) et Méthodes pédagogiques (33) présentent une magnitude élevée lorsqu'ils sont comparés aux autres catégories de points faibles identifiées. Les deux premières catégories se distinguent nettement des cinq autres, en tenant compte de la valeur pondérée de chacune d’entre elles, Charge de travail du formateur (8), Infrastructure (5), Formation continue (3) Évaluation des apprentissages (2) et Promotion (1).