Remerciements

Sans l’engagement et la participation active de nombreux membres de la communauté du réseau de l’Université du Québec (des bibliothécaires et des professeurs qui ont accepté de participer en tant qu’experts à la phase de validation, des bibliothécaires-formateurs, des enseignants universitaires et des étudiants qui ont répondu aux questionnaires de mesure de la qualité, des membres des cercles de qualité qui ont procédé à l’évaluation des résultats, des directeurs des services des bibliothèques et des doyens des études qui ont permis la diffusion des invitations aux personnes concernées, des membres du comité de pilotage qui ont entériné les décisions stratégiques relatives à la bonne marche du projet), il aurait été impossible d’en arriver aux résultats obtenus. Nous tenons à les remercier très sincèrement d’avoir accepté, dans le cadre d’un tel projet, de mettre à profit leur expertise aussi essentielle à la réussite universitaire qu’au développement de la qualité des pratiques de développement des compétences informationnelles en milieu universitaire.

 

Octroi de la subvention de recherche

Nous tenons à faire part de toute notre gratitude à l’endroit des vice-recteurs à l’enseignement et à la recherche des établissements de l’Université du Québec pour avoir reconnu la pertinence de réaliser une telle étude à l’échelle de notre réseau et de nous avoir accordé une subvention de 90 000 $ provenant du volet Actions stratégiques en formation, recherche et création du Fonds de développement académique du réseau (FODAR). Sans ce soutien financier, ce projet de recherche n’aurait pas pu voir le jour.

 

Experts, répondants et participants aux cercles de qualité

La réussite d’un projet comme le nôtre requiert la participation d’un grand nombre de collaborateurs regroupant les experts ayant validé les critères, les répondants aux questionnaires lors de la mesure, ainsi que les participants des cercles de qualité.

 

D’abord, des experts à titre de professeurs et de bibliothécaires ont accepté de s’impliquer volontairement plusieurs heures pour procéder à la validation des critères de qualité associés aux pratiques de formation documentaire. Sur le plan méthodologique, il s’agissait d’une phase cruciale du projet de recherche devant guider les étapes subséquentes. Le concours de ces experts était par conséquent essentiel et nous leur en sommes très reconnaissants.

 

À la deuxième phase de déroulement du projet de recherche, les bibliothécaires collaborant aux pratiques de formation documentaire ont réservé une partie de leur temps de formation à soumettre des questionnaires aux étudiants afin de récolter les données de la mesure. Ces outils de mesure ont été soumis à 1 760 étudiants répartis dans les établissements participants.

 

Enfin, lors de la phase d’évaluation des résultats, les membres des cercles de qualité regroupant des directeurs de bibliothèques, des bibliothécaires, des enseignants universitaires et des étudiants ont évalué les résultats obtenus au sein de leur établissement à partir de données collectées de manière à enrichir la compréhension et l’analyse des résultats obtenus en tenant compte des particularités locales et en émettant de précieux commentaires.

 

Comité des bibliothèques de l’Université du Québec

Nous sommes particulièrement redevables au Comité des bibliothèques du réseau de l’Université du Québec de sa collaboration. Dans une perspective de partage des ressources et par souci d’offrir des services de haute qualité adaptés aux besoins des étudiants, les directeurs de bibliothèques n’ont pas hésité à se questionner sur la qualité des pratiques de formation documentaire offertes depuis plus de dix ans, de poser un diagnostic afin de développer une compréhension commune et approfondie du sujet à l’aide de données probantes et ainsi d’accepter d’inscrire leur réflexion dans le cadre d’un projet de recherche concernant la qualité des pratiques de développement des compétences informationnelles. Cette démarche stratégique permettra aux directeurs d’identifier les forces et les opportunités d’amélioration des pratiques de formation documentaire leur permettant éventuellement de se doter d’un plan d’action entourant tous les aspects du développement des compétences informationnelles à partir d’une vision partagée de changement. Nous les remercions également de leur soutien au comité de travail tout au long du projet.

 

Groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) de l'Université du Québec

Nous remercions tous les membres du groupe de travail de la Promotion du développement des compétences informationnelles (GT-PDCI) de l'Université du Québec. Précieux collaborateurs, avant même le début du projet, ces derniers ont été sollicités afin de partager leur vision du projet de recherche et de ses retombées. Engagés dans l’ensemble des étapes du projet, ils ont également été porteurs de dossier dans leur établissement afin d’assurer le bon fonctionnement des trois phases de déroulement de la recherche, de relayer l’information et de faciliter la communication entre les acteurs concernés.

 

Direction du soutien aux études et des bibliothèques de l’Université du Québec

       Nous remercions particulièrement Mme Caroline Lessard, directrice du soutien aux études et des bibliothèques pour avoir cru en ce projet et avoir mis à notre disposition des ressources importantes pour la réalisation de ce projet et la rédaction du rapport de recherche.