Méthodes pédagogiques 

Les Méthodes pédagogiques ont été ciblées comme point faible par tous les cercles de qualité. Chacune des causes associées à ce point faible est présentée dans le tableau 65 selon le rang de priorité qui lui a été octroyé par les cercles de qualité. La valeur attribuée pour le vote pondéré a été déterminée selon le rang de priorité accordé par les cercles de qualité.

 

Tableau 65: Causes identifiées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques

Causes méthodes pédagogiques-1

 

Tableau 65: Causes identifiées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques (suite)

Causes méthodes pédagogiques-2

Note: Les cercles de qualité sont présentés selon le nombre de causes identifiées au sein de leur établissement.

 

Afin d’effectuer une synthèse des causes liées au point faible Méthodes pédagogiques, le comité de travail a classifié l’ensemble des causes selon huit catégories tout en leur attribuant la valeur accordée à chacune selon la classification effectuée par les cercles de qualité. La figure 35 présente les huit catégories de causes selon leur ordre d’importance déterminée par la technique du vote pondéré.

 

Catégories de causes associées aux méthodes pédagogiques

Figure 35: Catégories de causes associées au point faible Méthodes pédagogiques selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité

 

La catégorie Manque de formation regroupe les causes les plus importantes identifiées par les cercles de qualité. Elle représente près du quart (30/131) des points alloués aux causes pour expliquer le point faible Méthodes pédagogiques, suivie de près par la catégorie de causes Collaboration qui représente 20 % (26/131) des causes attribuables à ce problème. Aussi, il est intéressant de noter que la collaboration apparaît ici au deuxième rang en importance des causes responsables du point faible alors qu’elle constitue aussi le point faible le plus important en ce qui a trait à la qualité des pratiques de formation documentaire selon les cercles de qualité. La catégorie de causes Absence d’évaluation, représente 16 % des causes liées à ce problème selon les cercles de qualité. La catégorie de causes Infrastructure apparaît comme quatrième catégorie de causes pour expliquer le point faible Méthodes pédagogiques et représente 12 % (16/131) des causes qui y sont associées.

 

En ce qui a trait aux quatre dernières catégories de causes, le Temps alloué aux formations, l’Absence d’activités d’apprentissage et la Planification/coordination représentent respectivement un peu mois de 10 % des causes pouvant être responsables du problème Méthodes pédagogiques, alors que l’Aisance pédagogique représente seulement 2 % de ces causes.

 

Dans les sections suivantes, chacune des catégories de causes est présentée en détail afin de préciser les énoncés de causes identifiés par les membres de cercles de qualité.

 

La figure 36 arbore tous les énoncés de causes classifiés dans la catégorie Manque de formation selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Manque de formation

Figure 36: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Manque de formation

 

La catégorie de causes Manque de formation se réfère, entre autres, au manque de connaissances en pédagogie et à la difficulté d’accéder au perfectionnement. On retrouve dans cette catégorie les causes ayant été identifiées comme les plus importantes par trois cercles de qualité (U1, U3, U6) pour expliquer le problème Méthodes pédagogiques.

 

La figure 37 met en évidence tous les énoncés de causes classifiés dans la catégorie Collaboration, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Méthodes pédagogiques

Figure 37: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Collaboration

 

La Collaboration apparaît ici comme deuxième catégorie de causes la plus importante pour expliquer le problème Méthodes pédagogiques. On retrouve dans cette catégorie des énoncés de causes qui se réfèrent surtout à la collaboration inhérente à l’intégration des formations documentaires dans le cursus et dans les cours pour lesquels des formations documentaires sont demandées ou offertes. Quatre des six cercles de qualité (U1, U2, U4 et U5) ont identifié les énoncés de causes qui se retrouvent dans cette catégorie, dont cinq étant jugés prioritaires.

 

La figure 38 permet de dégager les énoncés classifiés dans la catégorie Absence d’évaluation, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Absence évaluation

Figure 38: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Absence d’évaluation

 

L’Absence d’évaluation représente la troisième catégorie de causes pour expliquer le problème Méthodes pédagogiques. On retrouve dans cette catégorie six énoncés de causes provenant de quatre des six cercles de qualité (U1, U2, U3 et U4). Les causes énoncées se réfèrent à l’absence d’évaluation des besoins en termes de formations documentaires, à l’absence d’évaluation des formations documentaires comme telles, ainsi qu’à l’absence d’évaluation des compétences informationnelles acquises par les étudiants.

 

La figure 39 présente les énoncés de causes classifiés dans la catégorie Infrastructure, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Infrastructure-2

Figure 39: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Infrastructure

 

Il est à noter que la catégorie Infrastructure a également été identifiée comme catégorie de causes associée au problème Collaboration. Pour le problème Méthodes pédagogiques, cette catégorie apparaît en quatrième position. On y retrouve 11 énoncés de causes qui se réfèrent, entre autres, à la diversité et à l’accessibilité de locaux adaptés aux besoins des bibliothécaires-formateurs, d’environnements technologiques et de matériel technopédagogique. Bien que seulement deux énoncés de causes aient été identifiés comme prioritaires (rang 3 et 4) par les cercles de qualité, il importe de noter que cinq des six cercles de qualité (U1, U2, U3, U4 et U6) ont soulevé des causes inhérentes à l’infrastructure pour expliquer le point faible Méthodes pédagogiques.

 

La figure 40 illustre les énoncés de causes classifiés dans la catégorie Temps alloué aux formations documentaires, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Temps alloué aux formations documentaires

Figure 40: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Temps alloué aux formations documentaires

 

Il est à noter que cette catégorie de causes se réfère globalement au manque de temps également identifié comme catégorie de causes associée au problème Collaboration. Cette catégorie de causes Temps alloué aux formations documentaires apparaît en cinquième position pour expliquer le problème Méthodes pédagogiques. On retrouve dans cette catégorie trois énoncés inhérents au manque de temps octroyé à la dispensation des formations documentaires ou au peu de formations documentaires données. Trois cercles de qualité (U2, U3 et U5) ont soulevé des énoncés de cause de cette catégorie.

 

La figure 41 présente les cinq énoncés de causes classifiés dans la catégorie Absence d’activité d’apprentissage, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Absence activités apprentissage

Figure 41: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Absence d’activité d’apprentissage

 

La catégorie de causes Absence d’activité d’apprentissage apparaît en sixième position avec une valeur attribuée égale à la catégorie de causes Temps alloué aux formations. Les trois énoncés de causes ciblés comme prioritaires par deux cercles de qualité (U2 et U3) dénotent un manque de diversité dans les activités d’apprentissage proposées aux étudiants lors des formations documentaires. Par ailleurs, l’utilisation accrue du mode d'enseignement magistral apparaît comme une cause du problème Méthodes pédagogiques. Trois énoncés sur cinq précisent cette cause.

 

La figure 42 expose les quatre énoncés de causes classifiés dans la catégorie Planification/coordination, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Planification-coordination

Figure 42: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiées dans la catégorie Planification/coordination

 

La catégorie de causes Planification/coordination apparaît en septième position. Les énoncés de causes de cette catégorie se réfèrent au manque de coordination et de structuration dans la planification des formations documentaires données par les bibliothécaires-formateurs. Les quatre énoncés regroupés dans la catégorie Planification/coordination ont été jugés parmi les cinq causes prioritaires par les quatre cercles de qualité (U1, U3, U5 et U6) qui en ont fait mention.

 

La figure 43 illustre l’énoncé de la catégorie Aisance pédagogique

 

Causes aisance pédagogique

Figure 43: Cause énoncée par un cercle de qualité pour le problème Méthodes pédagogiques et classifiée dans la catégorie Aisance pédagogique

 

La catégorie de causes Aisance pédagogique apparaît en huitième position. Un seul énoncé compose cette catégorie et il se réfère à la tâche d’enseignement. Seul un cercle de qualité (U1) a précisé un énoncé relatif à cette catégorie en lui conférant le quatrième rang d’importance pour expliquer le point faible Méthodes pédagogiques.

 

Globalement, les causes liées au problème Méthodes pédagogiques relèvent du manque de formation pédagogique des bibliothécaires-formateurs, du problème de collaboration avec les enseignants universitaires qui accueillent des formations documentaires dans leur cours ainsi que de l’absence d’évaluation. L’évaluation se réfère ici à l’identification des besoins d’apprentissage des étudiants, à l’évaluation de la qualité des formations documentaires données ainsi qu’à la mesure des compétences informationnelles effectivement acquises par les étudiants. La section suivante expose les causes liées au point faible Charge de travail du formateur.