Les retombées attendues

Dans le cadre de l’étude proposée, l’identification et la validation de critères de qualité des pratiques de développement des compétences informationnelles auprès de bibliothécaires et de professeurs reconnus à titre d’experts en la matière permettront d’expérimenter des processus de mesure et d’évaluation de la qualité de ces pratiques au sein du réseau de l’Université du Québec. Plus précisément, la conduite de cette étude devrait permettre de bénéficier des retombées suivantes:

 

Pour la pratique, permettre de:

ovaloriser les initiatives actuelles en matière de pratiques de développement des compétences informationnelles chez les bibliothécaires-formateurs, les enseignants universitaires, les gestionnaires ainsi que chez les étudiants;

ofavoriser une meilleure intégration et une coordination plus efficace des pratiques actuelles mises en œuvre par les divers intervenants et services impliqués dans le développement des compétences informationnelles;

odévelopper un plus grand niveau d’interdépendance entre les acteurs impliqués, passant ainsi d’une relation de type coopératif vers une véritable collaboration dans la poursuite d’une mission commune;

orendre possible l’établissement de liens plus significatifs entre les pratiques actuelles mises en œuvre par les bibliothécaires-formateurs et les enseignants universitaires et les compétences informationnelles effectivement développées chez les étudiants.

 

Pour la gestion, permettre de:

odisposer d’une nomenclature des meilleures pratiques en matière de développement des compétences informationnelles, et ce, validées par les experts du réseau de l’Université du Québec;

orendre possible le développement d’outils de gestion pour la mesure et l’évaluation normative de la qualité des pratiques actuelles et futures de développement des compétences informationnelles;

omettre en œuvre d’un programme de développement des compétences informationnelles;

omettre en œuvre d’un processus de gestion de la qualité des pratiques de développement des compétences informationnelles, et ce, selon une perspective d’amélioration continue. Cet exercice devrait permettre de relever les forces et les points faibles en impliquant activement les principaux acteurs (bibliothécaires-formateurs, enseignants universitaires, gestionnaires, professionnels, étudiants);

ofavoriser l’évaluation des pratiques actuelles de développement des compétences informationnelles à l’aide des critères validés;

oreconnaître l’importance d’instaurer un véritable travail collaboratif visant le développement des compétences informationnelles chez les étudiants, et ce, tant à l’échelle locale qu’à l’échelle du réseau.

 

Pour la recherche, permettre de:

oconduire des recherches futures afin d’établir des liens de causalité plus significatifs entre les éléments de structure et les processus mis en œuvre en prenant en compte les effets recherchés en matière de développement des compétences informationnelles chez les étudiants;

ofavoriser la poursuite de recherches futures destinées à établir la validité et la fidélité des instruments de mesure développés.