La création d’un groupe d’experts en soutien à la gouvernance stratégique à l’échelle du réseau de l’Université du Québec en matière de développement des compétences informationnelles

La création d’un groupe d’experts en soutien à la gouvernance stratégique à l’échelle du réseau de l’Université du Québec en matière de développement des compétences informationnelles

Le comité de travail recommande la mise sur pied, sous l’égide du siège social de l’Université du Québec, d’un groupe d’experts65 réunissant des représentants provenant, entre autres, des milieux suivants: les décanats des études, les services des bibliothèques (incluant le GT-PDCI), les services aux étudiants, les départements, les services de soutien pédagogique et les associations étudiantes. À partir des résultats obtenus dans le cadre de la présente recherche, ces experts pourraient se voir attribuer la mission de définir des orientations stratégiques à inscrire dans une politique réseau de développement des compétences informationnelles, de fixer les objectifs et de préciser des pistes d’action à déployer pour les atteindre. Ces experts pourraient également avoir à agir à titre de consultants auprès des instances assumant la gouvernance des pratiques de développement des compétences informationnelles à l’échelle du réseau de l’Université du Québec.

 

Ce groupe d’experts pourrait se voir confier les mandats suivants:

1.Déterminer les orientations en matière de collaboration interdisciplinaire en tenant compte des mandats et des activités des divers groupes de travail, comités, instances et services dont les interventions touchent de près ou de loin le développement des compétences informationnelles.

 

2.Procéder à l’évaluation des résultats obtenus à l’échelle du réseau dans le cadre de la présente étude, à partir d’une perspective multidisciplinaire, afin de dégager des propositions de pistes d’actions permettant d’optimiser les effets obtenus en matière de développement de compétences informationnelles. Ces propositions devraient tenir compte des forces, des opportunités d’amélioration ainsi que des causes ayant fait l’objet d’une mise en priorité par les cercles de qualité constitués dans chacun des établissements lors de l’évaluation des résultats obtenus dans le cadre de la présente étude.

 

3.Définir un plan d’orientation stratégique du développement des compétences informationnelles à l’échelle du réseau. Ce plan d’orientation devrait préciser le contexte actuel, la situation désirée, la mission à assumer en termes de développement des compétences informationnelles chez les étudiants, le cadre de référence adopté, les valeurs privilégiées, les objectifs poursuivis, le plan d’action et, finalement, les mécanismes d’évaluation des objectifs poursuivis. L’adoption d’un tel plan d’orientation stratégique permettrait d’orienter la prise de décision à l’échelle de la gouvernance locale en matière de développement des compétences informationnelles tout en favorisant une meilleure mutualisation des ressources investies. Le but recherché viserait à mieux coordonner l’adoption et la mise en œuvre de programmes de développement des compétences informationnelles à l’échelle locale. Notons que chacun des établissements devrait pouvoir adapter son programme de développement des compétences informationnelles en fonction du contexte qui lui est propre.