Culture et pratiques organisationnelles

Culture et pratiques organisationnelles

En matière de culture et pratiques organisationnelles, les causes relevées par les cercles de qualité56 nous permettent de dégager trois constats. Le premier se réfère au manque de reconnaissance institutionnelle face au développement des compétences informationnelles. Ce manque de reconnaissance se traduit selon les cercles de qualité par une absence de politique institutionnelle en matière de développement des compétences informationnelles, par l’absence d’intégration des bibliothécaires aux activités départementales et par la faible intégration des formations documentaires dans les programmes et dans les cours.

 

Le deuxième constat concerne les perspectives distinctes entre les acteurs impliqués dans les pratiques de développement des compétences informationnelles. À cet effet, le cercle de qualité U1 a textuellement relevé la cause suivante: « Vision différente, voire opposée quant à la finalité de la formation ». Cette cause se référait spécifiquement au problème de collaboration entre les bibliothécaires-formateurs, les enseignants universitaires et les services spécialisés. L’identification de cette cause nous renseigne beaucoup sur les fondements mêmes du problème de collaboration, d’autant plus que cette cause a été établie par consensus au sein d’un cercle de qualité composé, entre autres, de bibliothécaires-formateurs et d’enseignants universitaires.

 

Enfin, le troisième constat relève du caractère éphémère des relations interprofessionnelles entre les bibliothécaires-formateurs et les enseignants universitaires. Cette éphémérité dans les relations provient du fait qu’un même cours puisse être dispensé par plusieurs professeurs différents et par plusieurs personnes chargées de cours. Notons également que l’on retrouve les personnes chargées de cours en plus grand nombre que les professeurs dans le réseau de l’Université du Québec. Par conséquent, les bibliothécaires-formateurs doivent fréquemment établir et maintenir des relations interprofessionnelles avec des enseignants universitaires différents.