Contrôle des variables internes et externes

Contrôle des variables internes et externes

Dans le cadre de cette phase méthodologique, il était question d’établir un consensus sur les critères de qualité à retenir afin de préciser ce que constituent des pratiques de formation documentaire de qualité. Or, ces pratiques peuvent être influencées par une culture institutionnelle spécifique ou encore par une culture disciplinaire particulière. De plus, certaines personnes ont tendance à être très critiques dans leurs évaluations alors que d’autres peuvent faire preuve d’un laxisme déconcertant. Les résultats de cette étude reposent donc sur la qualité des experts recrutés pour constituer les échantillons de répondants. C’est précisément pour éviter des biais de sélection qu’une technique de recrutement probabiliste a été choisie. De plus, le fait de respecter des quotas par établissement (autant que possible) permettait d’assurer une plus grande diversité d’experts influencés par des cultures institutionnelles pouvant potentiellement différer. Par ailleurs, afin de limiter les effets d’un biais de contamination entre experts, la technique DELPHI a été choisie afin d’établir le niveau de consensus entre les experts. Dans cette technique, les experts sont rejoints individuellement et ne connaissent pas le nom des autres experts participant à l’étude. Il était cependant impossible de vérifier si des discussions entre collègues auraient permis à des experts de s’identifier fortuitement entre eux.