Collaboration

La collaboration a été ciblée comme point faible par tous les cercles de qualité. Chacune des causes associées à ce point faible est présentée dans le tableau 64 selon le rang de priorité qui lui a été octroyé par les cercles de qualité. La valeur attribuée pour le vote pondéré a été déterminée selon le rang de priorité accordé par les cercles de qualité.

 

Tableau 64: Causes identifiées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration

Causes de la collaboration-1

Note: Les cercles de qualité sont présentés selon le nombre de causes identifiées au sein de leur établissement.

 

Tableau 64: Causes identifiées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration (suite)

Causes de la collaboration-2

Note: Les cercles de qualité sont présentés selon le nombre de causes identifiées au sein de leur établissement.

 

Afin d’effectuer une synthèse des causes liées au problème de collaboration, le comité de travail a classifié l’ensemble des causes selon cinq catégories tout en leur attribuant la valeur accordée à chacune selon la classification effectuée par les cercles de qualité. La figure 29 présente ces cinq catégories de causes selon leur ordre d’importance déterminée par la technique du vote pondéré.

 

Catégories de causes associées à la collaboration

Figure 29: Catégories de causes associées au point faible Collaboration selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité

 

La culture et les pratiques organisationnelles représentent la principale catégorie de causes associées à ce point faible. Cette catégorie représente plus du tiers (45/129) des points alloués aux causes pour expliquer le point faible de collaboration, suivie par la catégorie Absence de planification et de coordination qui représente un peu plus de 20 % (30/129) des causes attribuables à ce point faible.

 

Dans les sections suivantes, chacune des catégories de causes est présentée en détail afin de préciser les énoncés de causes identifiés par les membres de cercles de qualité.

 

La figure 30 énumère toutes les causes associées par les cercles de qualité au point faible Collaboration qui ont été classifiées par le comité de travail dans la catégorie Culture et pratiques organisationnelles. Le chiffre associé (la couleur du chiffre n’a aucune signification particulière) précise l’ordre d’importance accordée par les cercles de qualité pour les principales causes retenues (en appui au principe de Pareto).

 

Causes de la collaboration

Figure 30: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration et classifiées dans la catégorie Culture et pratiques organisationnelles

 

La catégorie de causes Culture et pratiques organisationnelles se réfère, entre autres, au manque de reconnaissance institutionnelle à l’égard de l’importance des compétences informationnelles, au manque d’intégration des bibliothécaires dans les départements, et à la difficulté d’établir des relations durables avec les enseignants universitaires. Cette catégorie de causes est celle qui obtient la plus grande valeur (45) selon l’ordre d’importance identifiée par les cercles de qualité. Cinq des six cercles de qualité (U1, U2, U3, U4 et U5) ont ciblé des causes qui se retrouvent dans cette catégorie. Dans cette figure, on remarque que la reconnaissance institutionnelle envers les compétences informationnelles et leur manque d’intégration sont jugés comme des causes prioritaires. Par ailleurs, le manque de ressources humaines ainsi que la nature de la relation avec les enseignants universitaires ressortent clairement de l’ensemble des causes identifiées par les cercles de qualité.

 

La figure 31 affiche toutes les causes classifiées dans la catégorie Absence de planification/coordination selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes absence de planification

Figure 31: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration et classifiées dans la catégorie Absence de planification/coordination

 

La catégorie de causes Absence de planification/coordination se réfère au fait que l’offre de formations documentaires est gérée à la pièce par les bibliothécaires-formateurs, sans coordination. Cette catégorie arrive au deuxième rang d’importance avec 10 causes identifiées par les cercles de qualité, dont six se retrouvant dans les principales causes pour expliquer la lacune observée sur le plan de la collaboration. Un cercle de qualité (U6), précise que «l’offre de service de formation documentaire est peu formalisée46 et que chaque formateur gère sa pratique au mieux de ses connaissances», ce qui constitue la cause la plus importante attribuée à ce point faible. Ces causes relèvent également du manque d’orientation stratégique pour intégrer les compétences informationnelles comme le précise un cercle de qualité (U3). Un cercle de qualité (U2) relève l’absence d’intégration et l’absence de coordination dans l’offre de formation comme étant les deuxième et troisième causes d’importance attribuées à ce point faible.

 

La figure 32 illustre les causes associées à la catégorie Promotion selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Promotion

Figure 32: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration et classifiées dans la catégorie Promotion

 

La catégorie de causes Promotion regroupe six énoncés relatifs au manque de sensibilisation à l’importance des compétences informationnelles et à leur enseignement par l’intermédiaire de formations documentaires ainsi qu’à la méconnaissance de l’offre de services des bibliothèques. Tous les énoncés se retrouvent parmi les cinq causes les plus importantes précisées par chacun des cercles de qualité. Trois cercles de qualité (U2, U3 et U5) ont identifié des causes associées à cette catégorie pour expliquer le point faible de collaboration. Parmi tous les cercles de qualité ayant identifié des causes associées à la catégorie Promotion, les deux causes principales (1 et 2) ont été identifiées par un même cercle de qualité (U3). Le cercle de qualité U5 identifie le manque de soutien institutionnel et la méconnaissance de l’offre de services comme des causes du problème de collaboration. Il est intéressant de noter que le manque d’orientation stratégique a également été soulevé lors de la présentation de la catégorie de causes Absence de planification/coordination. De plus, le cercle de qualité U5 identifie également le fait que les bibliothèques elles-mêmes soient absentes lors d’évènements leur permettant de faire la promotion de leurs services.

 

La figure 33 illustre les causes classifiées dans la catégorie Manque de temps, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

 

Causes Manque de temps

Figure 33: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration et classifiées dans la catégorie Manque de temps

 

La catégorie de causes Manque de temps est composée de six énoncés qui se réfèrent au temps attribué aux formations documentaires, à la coordination des activités de formation ainsi qu’à la préparation des formations. Il est intéressant de constater que, même si le manque de temps est la quatrième catégorie de causes associées au problème de collaboration, la surcharge de contenu à enseigner dans les cours et le manque de temps pour coordonner les activités ont été identifiées par le cercle de qualité U1 comme les deux causes principales du problème de collaboration.

 

La figure 34 illustre les sept causes classifiées dans la catégorie Infrastructure, selon leur ordre d’importance accordée par les cercles de qualité.

 

Causes Infrastructure

Figure 34: Causes énoncées par les cercles de qualité pour le problème Collaboration et classifiées dans la catégorie Infrastructure

 

La catégorie Infrastructure représente la catégorie ayant la valeur pondérée attribuée la moins élevée (10). Seulement trois cercles de qualité (U1, U3 et U6) ont identifié des causes attribuées à l’infrastructure pour expliquer le point faible de collaboration. Il est à noter que seules les deux premières causes présentées dans cette figure se retrouvent parmi les cinq premières causes identifiées par les cercles de qualité alors que les autres figurent parmi les causes les moins importantes soumises au comité de travail (voir le tableau 64 pour prendre connaissance de l’ordre des causes présentées par les cercles de qualité). Parmi l’ensemble des causes retenues, on retrouve essentiellement des éléments de contraintes matérielles (locaux, laboratoires, ressources informatiques).

 

La description des causes associées au problème de Collaboration permet d’identifier divers types de problèmes, soit la collaboration avec l’établissement, avec les départements ou directement avec les enseignants universitaires; avec les services offerts dans l’établissement et entre les bibliothécaires-formateurs eux-mêmes. La prochaine section expose les diverses causes associées au deuxième point faible, soit les Méthodes pédagogiques.